Le leader européen du matériel apicole !

Téléphone : 04 90 40 49 71 lundi au vendredi: 9h30-12h / 14h-17h30

Deux principales activités de l’apiculteur

Etre un apiculteur n’est pas un métier que l’on qualifierait de facile, il n’est pas pour autant pas aussi compliqué qu’on le croit. Cette activité demande de la patience, beaucoup de temps et une passion pour les abeilles. Durant toute l’année, l’éleveur effectue beaucoup de travaux. Voici deux de ces principales activités.

Le marquage de la reine par l’apiculteur

L’apiculteur a comme premier objectif de veiller à la bonne marche du travail dans la ruche et aussi en la survie des colonies. Parmi ses nombreuses taches, on peut citer le marquage des abeilles. Cela consiste à distinguer l’ancienne reine des nouvelles afin de déterminer son âge et également de pouvoir la distinguer facilement dans le nid. Pour marquer la reine, l’apiculteur se sert d’un piston qu’il se procure au niveau d’un magasin d’apiculture. Ce matériel se compose d’un ressort, d’un grillage fin et d’une mousse. On place la reine sur la mousse et elle est plaquée contre le grillage, il suffit ensuite de faire une petite marque sur le thorax de la reine avec une peinture, une pastille de couleur ou encore un stylo spécial qui ne contient ni solvant et qui n’a pas d’odeur. On connait cinq couleurs pour distinguer les reines selon leur âge. Le blanc pour années se terminant par 1 et 6 , le jaune pour les terminaisons par 2 et 7, le rouge pour représenter les années entre 3 et 8, le vert pour celles comprises entre 4 et 9, et enfin le bleu pour les 5 et 0.

La récolte du pollen par la trappe par l’apiculteur

L’apiculteur peut aussi récolter du pollen grâce à des trappes. Il prélève une partie du pollen des abeilles qu’il utilisera pour sa propre consommation par exemple ou pour la commercialisation. En effet, le pollen n’est pas seulement un produit réservé aux abeilles pour la production du miel. Il se compose de 20% de protides, de 35% de glucides et de 5% de lipides avec une vingtaine au moins d’acides aminés et des vitamines. L’apiculteur peut le mettre en vente sur le marché séché ou congeler mais il est meilleur quand il est consommé frais. La technique des trappes consiste à récupérer le pollen qui est transporté par les abeilles et qui est collé à leurs pattes arrières. Le pollen obtenu tombe dans un panier. La trappe est placée généralement à l’entrée de la ruche par où les abeilles passent obligatoirement. Et on y retrouve une grille en plastique munie de mailles fines qui ne laissent passer que les abeilles sans le pollen. C’est ainsi que l’apiculteur pourra récupérer une partie du pollen des abeilles qu’il peut utiliser ensuite. 

  En cours de chargement...
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus. X