Nourissement Apiforme

SKU APIFORME
Description

7 ans de recherche ont permis d’élaborer et de breveter Apiforme, aliment préparé à partir de plantes (ortie et oseille) et d’huiles essentielles (thym et lavande).

Usage d'Apiforme : vitalité du couvain et des abeilles. Il aide à renforcer leurs défenses immunitaires !

Conseils d'utilisation :
Diluer 12,5 ml d'Apiforme dans 2 L de sirops de nourrissement léger (50/50) et distribuer 2 fois par an, après la récolte d’été et au début du printemps.

L'apport Apiforme varie en fonction des situations :
- ruche en production : 2 fois par an, printemps et automne,
- ruche destinée à l'élevage de reines : apport à chaque nourrissement.

Existe en plusieurs conditionnements :
- Flacon de 50 ml, 4 doses : GH008
- Flacon de 125 ml, 10 doses : GH010
- Flacon de 300 ml, 24 doses : GH011
- Flacon de 1 litre, 80 doses : GH012

  • Réf: GH008
    En stock
    Apiforme 50 ml / 4 doses
    12,05 €
    Qté
  • Réf: GH010
    En stock
    Apiforme 125ml/10 doses
    27,75 €
    Qté
  • Réf: GH012
    En stock
    Apiforme 1 litre/ 80 doses
    188,30 €
    Qté
Informations complémentaires

Apiforme apporte par les voies internes au cœur même de la colonie, les principes actifs, acide formique de l’ortie, acide oxalique de l’oseille, thymol, terpinéol, nerolidol des huiles essentielles qui agissent en synergie et protègent le couvain.
En effet, Apiforme a des effets bénéfiques sur couvain élevé au printemps. Les larves baignent au cœur des cellules operculées dans une bouillie nutritive qui protège et nourrit les nymphes. Cela donne naissance à des abeilles davantage armées physiologiquement.

Le nourrissement au sirop :
Si le besoin est de stimuler la miellée ou d’aider la reine à pondre, vous pouvez utiliser du sirop souvent concentré. Ce type de nourrissement appelé nourrissement stimulant peut permettre aux abeilles d’effectuer leurs pelotes de pollen. En effet, ne pouvant sécréter le nectar, les butineuses remplissent leur jabot de sirop avant de quitter la ruche pour rechercher des fleurs pollinifères. A répétition, vous pouvez distribuer des petites quantités de sirop, par exemple 1 verre tous les 2 jours. A noter qu’à l’arrivée de la miellée, il est essentiel de cesser ce nourrissement.

Il existe des sirops à base de betterave sucrière, à base d'amidon de céréale ou de mélange de glucose. Le sirop Melliflora est par exemple le sirop qui se rapproche le plus du miel et que les abeilles stockent plus longtemps.

Le biberonnage :
Le nourrissement peut être aussi nécessaire dès l’arrivée du printemps ou lorsque vous recevez un essaim. Quand il ne possède pas de reine fécondée, il est difficile pour l’essaim de subvenir seul à une autonomie suffisante. Ce nourrissement appelé « biberonnage » est pratiqué car l’essaim n’a pas suffisamment de butineuses pour assurer un apport régulier de nectar, pour construire des cadres ou pour élever le jeune couvain. Sans le biberonnage, elles risquent de bâtir les cadres très lentement.

Pour ce type de nourrissement nous conseillons l’Apistar qui dynamise et développe les essaims.

Caractéristiques techniques
Plus d’information
Usage Vitalité