Aides FranceAgriMer transhumance et cheptel
< Retour à la boutique Icko-Apiculture

Aides FranceAgriMer pour la transhumance et le repeuplement du cheptel

0

Demandes de versement des aides FranceAgriMer , il est temps de compléter vos dossiers ! Les aides FranceAgriMer liées au Programme apicole européen 2017-2019 permettent aux apiculteurs d’obtenir un soutien financier pour le renouvellement leur cheptel mais également pour la transhumance des ruches. Ces aides peuvent être demandées pour le financement de matériel comme les grues apicoles, l’aménagement des sites de transhumance, ou encore l’achat d’essaims et de reines.

Aides FranceAgriMerFonctionnement des subventions FranceAgriMer

Les demandes se font en deux temps : demande d’aide puis demande de versement.
Les formulaires de demande de versement ne sont valables que pour les apiculteurs ayant déposé un dossier de demande d’aide au plus tard le 15 décembre 2017 et ayant reçu la notification d’octroi d’aide du 21 mars 2018.

Bénéficiaires :

Les apiculteurs détenteurs de plus de 50 colonies, affiliés à la MSA.

Conditions d’éligibilité aux aides FranceAgriMer

Aides à la transhumance :

Types d’investissements éligibles : matériel neuf et destiné à l’activité apicole du demandeur
Seuil minimum d’investissement éligible : 2000 € ou 2000 € x nombre d’associés pour les GAEC
Plafonds d’investissements éligibles :
– Jusqu’à 150 colonies déclarées : 5000 € HT ou 5000 €  HT x nombre d’associés pour les GAEC
– A partir de 151 colonies déclarées : 23 000€ HT ou 23 000 €  HT x nombre d’associés pour les GAEC

Aides au cheptel :

Types d’investissements éligibles : matériel neuf et destiné à l’activité apicole du demandeur
Seuil minimum d’aide : 750 € ou 750€ x nombre d’associés pour les GAEC
Plafonds d’aide : 5000 € ou 5000 € x nombre d’associés pour les GAEC

A noter :

  • La date limite de dépôt des dossiers complets est le 1er août 2018 ! 
  • L’aide est versée au plus tard le 15 octobre 2018, après réception et validation du dossier complet par FranceAgriMer dans les délais impartis.
  • Si certains, finalement, savent qu’ils ne feront pas l’investissement prévu, il faut prévenir FranceAgrimer en leur signalant leur rétractation. Cela peut permettre de réaffecter l’argent prévu sur une autre mesure.

Pour plus d’informations, vous pouvez également consulter le site de FranceAgriMer.

Télécharger les formulaires FranceAgriMer

—————————————————————————————————————

Sources : FranceAgriMer – UNAF – Ministère de l’Agriculture

Laisser un commentaire