Élevage & soin des abeilles

Attirer un essaim d’abeilles : comment augmenter vos chances de capture

Pour maintenir et développer leur cheptel, les apiculteurs utilisent différentes techniques d’essaimage naturel ou artificiel. Mais certains pratiquent également le piégeage d’essaims ...

Pour maintenir et développer leur cheptel, les apiculteurs utilisent différentes techniques d’essaimage naturel ou artificiel. Mais certains pratiquent également le piégeage d’essaims à l’aide d’une « ruche-piège ». Votre instinct de « chasseur » s’éveille mais quelques astuces sont à connaître afin d’attirer un essaim sans difficultés.

Utiliser un piège pour attirer un essaim

Afin de favoriser les chances de capture, il est recommandé d’utiliser une vieille ruche ou une ruche ayant déjà servie, constituée à l’intérieur de cadres de cire gaufrée et de vieux cadres bâtis. 1 ou 2 cadres bien noircis par le temps sont parfaits pour attirer les butineuses. Les abeilles capturées bâtiront les rayons à partir des cadres de cire et vous décalerez ensuite les vieux cadres vers le bord en les retirant au fur et à mesure du développement de l’essaim.

Pour appâter les abeilles, il est conseillé d’enduire les cadres de votre ruche d’eau miellée ou d’un mélange de cire et de propolis. Vous pouvez également utiliser de l’attrape-essaim, qui peut se révéler très efficace. Pour cela, frottez cette pommade attractive à l’intérieur de la ruche. Sans être indispensables, ces produits renforceront davantage vos chances de succès. Renouveler l’application d’attire-essaim régulièrement pour maintenir leurs effets odorants.
Certaines plantes mellifères sont également très appréciées des abeilles comme la mélisse ou la citronnelle.

 

essaim d'abeilles

 

Où et quand placer votre piège à essaim ?

Il est recommandé de placer votre piège à essaim avant le début de la période d’essaimage, qui commence à la fin du printemps ou au début de l’été.
Pour attirer un essaim, les pièges devront être placés en hauteur (à 1 ou 2 mètres du sol) sur une assise stable. Ils doivent être situés en zone ombragée afin d’éviter une élévation de la température intérieure aux heures les plus chaudes. Le soleil pourrait faire fondre votre cire gaufrée et détourner les abeilles de votre piège.
Il est important de placer vos pièges à l’écart de votre rucher, et bien entendu à l’écart du rucher de votre voisin. Assurez-vous que l’essaim en transit accroché à un support, une branche ou une clôture, n’appartient pas à un rucher à proximité.

 

Des visites régulières de vos installations 

Visitez chaque semaine vos pièges afin de voir si des abeilles sont présentes à proximité ou si elles ont déjà investi votre ruche. Si c’est le cas, revenez en fin de journée et fermez la ruche avant de la déplacer. Le lendemain, vous pourrez transvaser votre colonie. N’oubliez pas de nourrir votre essaim après sa capture, il se renforcera ainsi plus vite.
Nous vous conseillons de mémoriser l’emplacement où vous avez réussi à capturer un essaim car d’une année sur l’autre, les abeilles ont tendance à y revenir !
Si l’essaim s’est suspendu à un élément naturel, branche ou poteau, il est recommandé d’utiliser un cueille-essaim. L’outil pratique pour attraper les essaims en hauteur.

Attention ! Ces essaims naturels peuvent être porteurs de maladies. Il est donc important de contrôler l’état sanitaire de cette colonie avant de l’introduire dans votre rucher.

 

—————————————————————————————————–

La sélection ICKO Apiculture :

attirer un essaim ec165-1
Attire essaim Aristée EC165
ec170 lingette attractive pour essaim
Lingette attractive pour essaim EC170
Ruchette en carton cf074
Ruchette en carton BBNUC

 

—————————————————————————————————–

 

Sources : « Le traité Rustica de l’Apiculture » d’Henri Clément, « Le petit traité de l’apiculteur débutant » de Gilles et Paul Fert, « Le petit Larousse des abeilles et de l’apiculture » de Fergus Chadwick Steve Alton, Emma Sarah Tennant, Bill Fitzmaurice, Judy Earl

Voir les commentaires