Production & transformation

Tout savoir sur la miellerie

Quand vint le moment de la récolte du miel, on procède à l’extraction. Généralement, tout doit se passer dans une miellerie, mais ...

Quand vint le moment de la récolte du miel, on procède à l’extraction. Généralement, tout doit se passer dans une miellerie, mais tous les apiculteurs n’en ont pas forcément une. Mais à quoi cela sert exactement et surtout quels sont les gestes importants pour son entretien.

A quoi sert la miellerie ?

Tous les apiculteurs n’ont pas une miellerie mais ils doivent cependant disposer d’un endroit où stocker les hausses et en extraire le miel. Comme le produit est délicat, le local doit être propre, sec, bien aéré et à l’abri des abeilles pillardes. Pour la question pratique, le sol carrelé est une bonne option et de plus il est lavable. Si on ne dispose pas de miellerie professionnelle, celle de fortune peut bien faire l’affaire. Pour ne pas perdre de temps dans le nettoyage après les opérations, il est conseillé de recouvrir le sol pendant l’extraction du miel d’un film plastique ou d’un linoléum.

Dans une miellerie, on doit retrouver les matériels suivants qui sont tous en acier inoxydable. On le bac désoperculer, la machine électrique qui va avec, un extracteur manuel ou électrique, un bac filtrant, une pompe à miel, un déshumidificateur et quelques matériels de laboratoire divers comme le réfractomètre par exemple. En France, il existe un grand nombre de miellerie.

Entretien de la miellerie

Les locaux comme tous les matériels doivent être bien rangés pour faciliter leurs entretiens. S’il s’agit d’une miellerie professionnelle, le nettoyage se fait en haute pression. Il est aussi bon de savoir que les produits nettoyants utilisés doivent répondre aux normes imposées par la loi concernant les industries agro-alimentaires. Le rôle des apiculteurs est de faire en sorte qu’aucun animal nuisible ne puisse entrer dans la miellerie. Si par malheur, certains ont réussi à s’y frayer un chemin, dans ce cas, on a recours à des produits d’élimination qui sont parfois dangereux et qui doivent être isolés lors des travaux sur le miel.

Durant les extractions, il y a toujours des déchets. Aussi pour s’en débarrasser, on les regroupe dans des récipients lavables et ils seront jetés en dehors de la zone de travail pour ne pas contaminer les lieux et le miel. En ce qui concerne la fréquence d’entretien, elle doit s’adapter aux produits et au mode de fonctionnement des appareils. Les matériels d’extractions ainsi que les fûts se lavent uniquement à eau potable chaude. L’égouttage et le séchage doivent aussi se faire rapidement pour qu’il n’y ait aucune source de contamination. La désinfection de la miellerie se fait avec des produits  toxiques. Il est donc indispensable de rincer après usage. Pour le nettoyage du sol, il est conseillé d’éviter les produits à forte odeur puisque le miel est un produit sensible aux odeurs. En faisant le nettoyage des matériels, il faut respecter les doses pour éviter que des traces se retrouvent dans le miel. Disposez d’une miellerie n’est pas facile, si l’on veut que le local et les matériels soient plus performants et résistants, il nécessaire de respecter les règles d’hygiène.

 

 

 

———————-

Local réservé uniquement pour le traitement du miel, la miellerie doit faire partie des équipements qui sont la propriété d’un apiculteur. On y retrouve divers matériels qui serviront à l’apurement du miel et aussi à son conditionnement. Voici une petite liste de ce que l’on doit y voir.

Les équipements de la miellerie

Endroit fait essentiellement pour travailler le miel, la miellerie est le petit laboratoire de l’apiculteur. Les éléments qui la composent différent selon les possibilités de l’éleveur mais il existe des matériels standards que l’on y retrouve facilement. Il arrive que certains exploitants n’en ont pas une et peuvent effectuer tout le travail dans leur cuisine ou dans un petit local. Mais quand on dispose d’une plus grande exploitation, il est recommandé de disposer d’une miellerie. On y retrouve le bac à désoperculer qui est pourvu d’un chevalet sur lequel on place le cadre à désoperculer. Le miel récupéré se retrouve dans le fond du bac. Pour faire ce travail, on utilise le couteau à désoperculer. On a ensuite le réfractomètre qui servira à déterminer le taux d’humidité du miel. L’extracteur quant à lui sert à extraire le miel de la cuve. Le filtre à miel sera utilisé pour apurer le produit.

Autres éléments de la miellerie

Dans une miellerie, on a également un maturateur qui peut être soit en inox soit en plastique alimentaire. Il est utilisé pour la mise en pot et il est parfois muni d’un robinet. On y décante et malaxe le miel. Le mélangeur, lui a pour objectif de donner une substance homogène. En dehors de ces matériels spécifiques, il est conseillé que la miellerie ait une fenêtre pour se débarrasser des abeilles qui seraient restées avec les cadres. Le défigeur servira à réchauffer le miel si on le conserve dans un fût. Et enfin, le point d’eau pour la propreté.

 

——————–

Le miel suit plusieurs étapes avant d’être le met comestible que nous avons à nos tables. L’apiculteur travaille beaucoup en dehors des abeilles qui sont les productrices de ce nectar. Avant de mettre à la vente les récoltes de la saison, l’éleveur doit effectuer beaucoup de travail sur les produits pour qu’ils soient présentables sur le marché. Pour pouvoir faire tout cela, il a besoin d’une miellerie, mais ce ne sont pas tous les apiculteurs qui en possèdent une.

A quoi sert une miellerie ?

Une miellerie est en quelque sorte la petite usine de l’apiculteur. Pour un professionnel, elle est représentée par des matériels performants et sophistiqués qui permettent de travailler efficacement les produits de la ruche. C’est dans la miellerie que l’on emmène les cadres de ruche afin qu’on puisse en extraire, le miel conçu par les abeilles ainsi que la cire et la propolis, ou encore la gelée royale. L’éleveur doit veiller cependant à ne pas prélever tout le miel contenu dans la ruche. En effet, pour préserver la survie de la colonie qui se nourrie de miel, il est nécessaire d’en laisser une quantité suffisante. Quand l’apiculteur met en place sa miellerie, il est dans l’obligation de suivre les conditions édictées par le code de bonne conduite relatif aux mielleries.

Les matériels d’une miellerie

Une miellerie doit disposer de quelques appareils obligatoires afin que l’apiculteur puisse effectuer la récolte dans les bonnes conditions. Tous les matériels utilisés doivent être en inox. On retrouve donc dans la miellerie : un bac à désoperculer d’environ 1.30m, la machine à désoperculer électrique, un extracteur, le bac filtrant, une pompe à miel, un déshumidificateur et quelques matériels de laboratoire divers.  Il est aussi courant que l’éleveur utilise le réfractomètre pour vérifier le taux d’humidité du miel qui doit être conforme à la loi.

Voir les commentaires
[Fancy_Facebook_Comments]