Pompe à rotor Minor monophasée pour miel

SKU JE115
Découvrez la pompe à rotor monophasée pour miel, indispensable pour récupérer le miel provenant des fûts ou des cuves.

Très performante, elle n'émulsionne pas le miel. Attention, ne jamais faire tourner à sec.

Caractéristiques techniques :
- pompe auto-amorçante, aspirante et refoulante avec inverseur de sens,
- corps et châssis en inox, rotor en caoutchouc naturel,
- moteur : 1,5 kW,
- rotation lente : 300 tours/min,
- sorties filetées mâle 40/49,
- poids : 38 kg.

Pensez aux accessoires de tuyauterie pour la connexion de votre pompe à miel. Il est souvent nécessaire d'utiliser une souche filetée et un raccord cannelé (raccords pompier) pour la raccorder au tuyau via un collier.

En stock

2 421,00 €
Vous cumulez 2 Points fidélité avec cet article
Possibilité de livraison sous 24h
Description
Après désoperculation des cadres de hausse, l'apiculteur peut utiliser un extracteur afin de recueillir le miel. Les cadres positionnés dans l’extracteur vont tourner autour d’un axe. C’est donc la force centrifuge qui va au fur et à mesure faire glisser le miel hors des cellules.

Le miel est ensuite transvasé dans un bac décanteur avec ou sans tamis. Il a l'avantage de retenir les impuretés telles que les résidus de cire, le pollen, la poussière ou autres déchets. Généralement de forme rectangulaire, le bac décanteur dispose de cloisons verticales qui engendrent un passage successif du miel. La mise en place de ses cloisons, en alternance position haute et position basse aide à effectuer un premier nettoyage. Les paniers grillagés, positionnés au-dessus, permettent quant à eux, d'isoler les impuretés.

Le miel est un liquide visqueux, d’autant plus lorsqu'il est froid. Pour verser le miel d'un contenant à un autre, généralement d'un bac décanteur vers un maturateur, il est pratique d'utiliser une pompe spécifique appelée pompe à miel accompagnée d’un tuyau. Elle a la particularité de fonctionner efficacement à la température moyenne du miel (environ 20 °C). Ainsi, elle permet de conserver la qualité du miel.

Les pompes ont chacune leurs spécificités, c’est pourquoi, il est important, en amont, de connaître l’usage qu’il en sera fait. Il peut s’agir d’un transvasement simple, d’un transvasement double sens (aspiration/refoulement), d’une mise en pot ou d’un usage multiple.
Nous proposons des pompes avec variateur de puissance (JE110MONO, JE1102, JE120, JE1201), sans variateur de puissance, des pompes à rotor (JE115, JE113, JE120, JE1201, JE112) ou des pompes volumétriques (JE110MONO, JE1102).
Une pompe peut également être automatisée en la couplant avec un basculeur de niveau.

Lors d’un transvasement depuis le maturateur, l’air qui se trouve dans le miel fait remonter les impuretés couramment appelés "écumes". Cette phase peut durer entre 5 à 6 jours, en conservant une température constante d'environ 30 °C dans le but de garder un niveau idéal de viscosité du miel. Cette écume se retire à l'aide d'un écumeur ou d'une spatule. Une fois le miel filtré, il ne reste plus qu'à ouvrir le robinet du maturateur pour y laisser couler le miel dans un contenant (par exemple, seau ou pot).