Couverture chauffante pour maturateur, fût, seau et pot

SKU COUVERTURECHAUFF
Description
Très bon rapport qualité/prix : une couverture chauffante pour la fonte de votre miel !
Autour du contenant, elle maintient au chaud ou défige le miel sans contact direct.
Elle est composée d'un chapeau à température fixe sans thermostat réglable. Chaleur limité à 65 °C.

Par exemple, en 72h, elle peut défiger 400 kg de miel contenu dans un maturateur.

Existe pour différents contenants :
- pour maturateur 50 kg : JF381
- pour maturateur 100 kg : JF382
- pour maturateur 200 kg : JF383
- pour maturateur 400 kg : JF384
- pour fût 220 litres : JF385
- pour pot : JF386
- pour seau 40 kg : JF387

Quelles que soient ses dimensions, elle est imperméable et facile à entretenir (nettoyable avec chiffon humide).

Découvrez également lacouverture chauffante (JF390) pour plus de puissance !
  • Réf: JF386
    En stock
    Couverture chauffante pour pot
    25,50 €
    Qté
  • Réf: JF387
    En stock
    Couverture chauffante pour seau 40 kg
    299,00 €
    Qté
  • Réf: JF381
    En stock
    Couverture chauffante pour matu 50kg
    357,00 €
    Qté
  • Réf: JF382
    En stock
    Couverture chauffante pour matu 100kg
    377,00 €
    Qté
  • Réf: JF383
    En stock
    Couverture chauffante pour matu 200kg
    515,00 €
    Qté
  • Réf: JF384
    En stock
    Couverture chauffante pour maturateur 400kg
    728,00 €
    Qté
  • Réf: JF385
    En stock
    Couverture chauffante pour fut 220l
    665,00 €
    Qté
Informations complémentaires
Le miel est une substance naturelle produite par les abeilles, composée de divers sucres mais aussi composée d’autres substances telles que des acides organiques, des enzymes et des substances solides provenant de la récolte du miel. Le miel peut être d’un brun foncé ou au contraire, incolore, peut avoir une consistance liquide, épaisse ou cristallisée. Toutes ces caractéristiques varient selon son origine florale.

La cristallisation du miel :
La cristallisation est un phénomène naturel qui entraîne le durcissement de différents miels. Quelques soient la vitesse de cristallisation et le niveau de solidification, le miel conserve ses arômes, ses valeurs nutritives et sa qualité.

La cristallisation peut se produire rapidement ou lentement. Cela va dépendre, de la nature des sucres, principalement le fructose et le glucose, qui composent le miel. Par exemple, le miel d’acacia est un miel qui reste très souvent liquide, un temps infini, de par sa composition importante de fructose. A contrario, le miel de colza est connu pour sa cristallisation très fine et rapide car riche en glucose.

Comment défiger le miel ?
Un miel qui se cristallise se traduit généralement par la présence de cristaux plus ou moins épais, très souvent gênant lors de la consommation. Dans le but de défiger, c’est-à-dire rendre le miel liquide, il est nécessaire d’atteindre une température chaude ne dépassant pas 40 °C. (Utilisez le thermomètre (JE247) pour mesurer la température.) Au-delà de cette température, le miel peut connaître une perte de qualité, on parle alors de production excessive de HMF. C’est pourquoi, il est primordial de trouver un équilibre entre la température et la durée d’exposition du miel.

Divers matériels apicoles permettent de rendre le miel liquide tel que le défigeur (la résistance est en contact direct avec le miel), les étuves, armoires et couvertures chauffantes (maintiennent au chaud ou défigent le miel sans contact direct), l’appareil Mellitherm (qui a pour rôle de liquéfier et filtrer le miel cristallisé).
Il est également possible de défiger le miel au bain marie, une méthode rapide. Attention, il est primordial d’utiliser un récipient étanche qui résiste à une température d’environ 40 °C.

Comment obtenir un miel cristallisé crémeux ?
Pour mener à bien cette étape d’ensemencement, le miel à rapide cristallisation (exemple, miel d’acacia) doit être filtré et défigé. L’ensemencement consiste à incorporer dans ce miel encore liquide une quantité de miel à cristallisation très fine (environ 10 %), tel que le miel de colza ou de trèfle. Brasser le mélange permet de rendre le miel homogène mais aussi de déclencher une cristallisation. En effet, le miel dans le maturateur se cristallise en dupliquant les cristaux très fins introduits. Ainsi, les cristaux de miel d’acacia vont prendre la forme des cristaux de miel de colza ce qui va permettre d’obtenir un miel crémeux. Grâce au mélangeur ou à l’homogénéisateur, le miel est brassé de façon régulière et automatique ce qui évite d’obtenir un miel trop dur. Le brassage s'effectue à plusieurs reprises et à des intervalles précis, puis le miel est stocké à une température de 14 °C.

Le conditionnement s’effectue tant que le miel est encore fluide et avant que les cristaux se forment. Lorsque ce moment est arrivé, il ne reste plus qu'à ouvrir le robinet du maturateur pour y laisser couler le miel dans un contenant (par exemple, seau ou pot).
Avis clients

chantal r.  publié le 11/02/2019 suite à une commande du 13/10/2018

4/5

le couvercle pourrait être plus isolant afin de profiter de la chaleur de la ceinture

×