Acheter une ruche et débuter en apiculture

L’apiculture est un domaine accessible à tous. Cependant, il est nécessaire au préalable de se renseigner et de posséder les notions de base essentielles sur la pratique apicole. Quand les connaissances sont acquises, on peut procéder à l’installation d’une ruche chez soi. Cependant, acheter une ruche n’est pas une affaire à prendre à la légère. Emplacement, matériel, équipements, voici quelques conseils pour bien débuter.

Avant d’installer une ruche

L’apiculture est parmi les univers les plus passionnants. Quelques précautions sont à prendre avant  d’acheter une ruche et de l’installer dans le jardin. Avant de vous lancer, vérifiez que vous n’êtes pas allergique au venin d’abeille.
Ensuite, vérifiez que le terrain sur lequel vous souhaitez installer votre ruche respecte la réglementation en vigueur. Des distances sont à respecter lors de l’installation de votre rucher. Ces dispositions règlementaires sont disponibles auprès de mairies et des collectivités territoriales et varient d’une commune à une autre.
Avant d’acheter une ruche, vous pouvez demander conseils auprès d’un apiculteur professionnel ou de votre magasin d’apiculture. Ils vous orienteront sur le type de ruche à acheter et sur les différents éléments à prendre en compte. Il ne faut jamais se lancer seul dans l’achat de la ruche et de l’installation si on n’a que quelques notions de base.

L’intérêt d’avoir une ruche chez soi  ne se limite pas à produire son propre miel. C’est aussi un geste écologique car les abeilles sont aujourd’hui parmi les espèces les plus menacées par les changements climatiques, notamment par les pesticides que l’on utilise dans les jardins. Il faut savoir qu’une ruche peut produire entre 10 à 40 kg de miel par an, ce qui signifie que l’apiculture est un investissement très rentable du point de vue économique. Notez que durant la première année, il est impossible de récolter le miel. Ce dernier servira de provision aux abeilles jusqu’à la prochaine production.

Où installer la ruche ?

Quand tous les renseignements nécessaires sont recueillis, vous pouvez passer à l’étape suivante : acheter la ruche et y installer un essaim. Que ce soit pour le matériel qui constitue le rucher ou celui qui permet d’effectuer les visites, divers magasins de matériels apicoles existent. Vous pouvez également trouver du matériel d’occasion en consultant les journaux, dans la rubrique des petites annonces. Mais il existe aussi des magazines spécialisés qui sont destinés à l’apiculture et à son monde. Au début, il peut être plus prudent d’acheter les ruches et essaims par deux ou trois. Ainsi on anticipe la perte éventuelle en production et en essaim. Acheter une ruche est une décision importante qu’il ne faut surtout pas prendre à la légère. La qualité, la solidité et la résistance sont des critères importants à prendre en compte pour l’achat de votre ruche.

Après avoir acheté votre ruche ainsi que des abeilles, vous devez procéder à son installation.
Afin de faciliter la circulation des abeilles, il conseillé de choisir un emplacement assez dégagé et loin des branches d’arbres. L’idéal est d'installer votre ruche près d’une haie assez haute pour protéger le rucher des caprices du temps. Évitez ainsi les endroits trop venteux, trop ombragé, humide, ou dans une zone de brouillard fréquent. L’exposition sud-sud est idéale. Une autre astuce pour préserver les abeilles contre l’humidité et pour faciliter les allers et retours des butineuses, consiste à placer la ruche en hauteur et légèrement penchée en avant. Vous faciliterez ainsi l’évacuation des déchets et de l’humidité liée à la condensation.
Pensez que comme toute activité, l’apiculture est soumise à plusieurs règlementations. Après avoir choisi le bon emplacement, il faut obligatoirement déclarer vos ruches, vous informer sur les règlementations fiscales et les assurances pour votre rucher.