Le leader européen du matériel apicole !

Téléphone : 04 90 40 49 71 lundi au vendredi: 9h30-12h / 14h-17h30

L’apiculture : découvrir la vie des abeilles après la récolte

Après les premières récoltes, l’apiculteur peut remarquer un changement important dans la vie des colonies. On assiste à différents évènements au sein du nid et on peut se préparer à l’avance des conséquences de ces changements sur la survie des abeilles. L’apiculture est une activité agricole qui a ses particularités et qu’il est essentiel de connaître pour avoir de bonne récolte.

L’estivage en apiculture

L’apiculture est une activité passionnante avec laquelle, on apprend comment se déroule la vie des abeilles à l’intérieur de la ruche. On a ce qu’on appelle l’estivage, qui consiste à transhumer en altitude pour les apiculteurs qui exploitent dans les régions de montagne. Avant de procéder à l’estivage, l’apiculteur veille à ce que l’endroit choisi soit accessible quelles que soient les conditions de la météo et qu’il soit loin des chemins fréquentés. Quand on décide de monter en montagne, il ne faut pas oublier les conditions climatiques. En effet, dès qu’on commence à prendre de l’altitude, la température diminue. Il est donc important de bien étudié l’emplacement pour éviter d’éventuelles chutes de neige qui couvriraient les parterres de fleurs des alentours. Cet évènement risque de diminuer les sources de nourriture des abeilles et par manque de réserves, on peut faire face à une grande perte dans les rangs des colonies. Avant de faire l’estivage en apiculture, l’essentiel donc est de bien choisir l’endroit et surtout de bien étudier toutes les éventualités.

Le pillage en apiculture

Suite aux premières récoltes en apiculture également, les abeilles peuvent changer de comportement. Comme les ressources en nectar se font plus rares à cette époque, les colonies deviennent de plus en plus agressives. Elles se sentent plus menacées et à la moindre approche, on peut faire face à une ruée de gardiennes en colère. Durant cette période en apiculture, il est donc conseillé de les laisser un peu tranquille pour ne pas se faire attaquer. Mais les abeilles ne se battent pas seulement contre les venues extérieures, on peut aussi assister à des pillages. Quand la miellée se fait rare, les colonies en manque de nourriture peuvent s’attaquer aux réserves d’autres ruches qui sont mal gardées ou qui sont malades. Ce pillage peut s’avérer être latent et violent, et la plupart du temps l’éleveur ne s’en rend pas toujours compte puisque l’attaque est discrète. Aussi pour éviter ce genre d’incident, il est conseillé de mettre en place dès la fin des premières récoltes, des grilles superposées qui pourra interdire l’accès de l’extérieur. Elles permettent ainsi d’avertir les gardiennes en cas d’insistance des colonies pillardes. 

  En cours de chargement...
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus. X