Le leader européen du matériel apicole !

Téléphone : 04 90 40 49 71 lundi au vendredi: 9h30-12h / 14h-17h30

Les dangers du beekeeping industriel

Avec l’évolution de la technologie, l’accroissement de la demande sur le marché, les apiculteurs ne se cantonnent plus à rester dans la tradition. De nos jours, on assiste à une extension considérable du beekeeping industriel. Certes, la production est plus importante et les éleveurs arrivent plus à respecter les commandes, mais en contrepartie, les colonies souffrent et les exploitations subissent plus de dégâts qu’avant.

La propagation du beekeeping industriel

Le progrès amène à améliorer les méthodes employées dans le beekeeping traditionnel et les apiculteurs utilisent aujourd’hui des pratiques à plus grandes échelles pour de plus grands rendements. De nos jours, dans presque tous les domaines de l’agriculture, on assiste à la mécanisation et à l’augmentation de la production. Ces changements se définissent par des remembrements de terres, par la disparition des haies, la monoculture… On favorise plus la culture intensive et c’est également le cas pour le beekeeping. Le bouleversement qui s’est produit a beaucoup affecté l’apiculture. En effet, certaines grandes exploitations célèbres ne sont plus désormais que souvenir. La modernisation de l’élevage avec les méthodes d’exploitation plus intensives a une incidence négative sur la santé des abeilles et sur l’avenir des colonies.

Les conséquences du beekeeping industriel

Comme le beekeeping industriel a pour objectif d’accroître un peu plus la production de miel, la ruche a donc doublé de volume afin qu’on puisse avoir une population plus dense. En conséquence, les abeilles sont plus rapidement épuisées en hiver puisqu’elles ont besoin de beaucoup d’énergie pour pouvoir chauffer la ruche. Quand vint le moment de la récolte, le miel est recueilli dans son intégralité, alors qu’on doit utiliser une partie pour nourrir les abeilles. Désormais, elles sont nourries par du sucre candy sous forme de sirops pour qu’elles puissent passer l’hiver. A cause de ce changement de régime alimentaire, le miel produit ne contient plus les vertus naturelles qu’il faut. On est obligé d’avoir recours aux antibiotiques chimiques. On utilise aussi trop de substituts chimiques pour augmenter plus la production dans le beekeeping moderne et malheureusement, cela affaiblit la défense des abeilles. Les colonies deviennent facilement sensibles aux maladies et les abeilles sont plus nerveuses et agressives. 

  En cours de chargement...
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus. X