Mon compte

Apiinvert - le sac de 2.5 kg

Réf. HB141
Le sirop de nourrissement APIINVERT est parfaitement assimilable par les abeilles. Grâce à son sac de 2.5 kg qui se pose sur les têtes de cadre, il est pratique à distribuer.
En savoir +
Prix dégressifs par quantité
  • 1015% d'économies 5,11
Livraison à domicile & en points relais
Actuellement indisponible
Disponible sur le site
Retrait gratuit en magasin ICKO
En fonction du choix du magasin
100% assimilable
Composition proche du miel
Conditionnement facile à utiliser

Sirop prêt à l'emploi conditionné en sachet

 

Apiinvert est un sirop de nourrissement issu de sucre de betterave (saccharose) ce qui le rend très digeste. Sa composition est proche de celle du miel. Il ne contient pas de maltose, un sucre difficilement assimilable par les abeilles.
Il est utilisé lors de la mise en hivernage des colonies d'abeilles et pour stimulation des essaims au printemps.
Grâce à sa présentation en sachet de 2.5 kg, il est très facile à utiliser.

 

Conseil d'utilisation :
Percez la poche de 3 à 5 trous (d'environ 1 mm de diamètre) et placez-la sur les cadres.

 

Composition :
Sirop concentré 75 % matière sèche.

 

Origine sucre :
Betterave

 

Constituants analytique :
Fructose (39%), Glucose (31%), saccharose (30%)

 

Stockage :
Conserver dans un local sec et frais. À l'abri de la lumière.
DDM : 12 mois (à partir de la date de conditionnement)

 

Également disponible en différents conditionnements :
Seau de 14 kg : HC804
Bag In Box de 16 kg : HB151
Bag in Box de 28 kg : HB150
Cuve de 1300 kg : HC802

Conseils
Caractéristiques
Composition
Conseils

Pourquoi faut-il parfois utiliser du sirop de nourrissement ?

 

L’érosion de biodiversité n’est plus un secret pour personne et son impact sur les abeilles est palpable. En apiculture, nous sommes progressivement passés d’une absence de nourrissement au XIXè siècle, au nourrissement hivernal et de nos jours nourrir en toutes saisons pour assurer la bonne santé (et parfois la survie des colonies) est devenu la norme.
Au printemps et en été, des jardins et paysages colorés ne signifient pas nécessairement une grosse miellée. L’abondance de nectar dans les fleurs est sensiblement corrélée aux températures, à hygrométrie… On cite souvent l’exemple de la Phacélie, très prisée des abeilles, mais dont la production de nectar varie selon les conditions climatiques. Pour cette plante, la production de nectar et la concentration en sucre sont à leur meilleur lorsque la température est entre 16 et 24°C et l’humidité relative entre 55 et 70% (Jablonski, 1960).
Par ailleurs, il est fréquent, entre les miellées, de se trouver en situation de disette, car les colonies sont populeuses et le nectar rare. Le recours au sirop de nourrissement est, dans ce cas, très largement recommandé.
Enfin une fois la récolte terminée (de juillet à septembre), le nourrissement au sirop assurera aux colonies un hivernage dans les conditions optimales.

Avis clients