La combinaison d’apiculteur

Travailler avec les abeilles peut sembler à première vue facile pour les observateurs non-initiés. Mais il est important de savoir que les piqûres d’abeilles peuvent être mortelles si l’on ne fait pas attention. C’est ainsi que les éleveurs s’équipent de vêtement de protection avant de s’approcher de la ruche. Bien que l’on utilise l’enfumoir pour calmer les abeilles pendant le travail, cela n’empêche pas les plus résistantes de piquer. C’est pour cela que l’on porte une combinaison d’apiculteur.

Vêtements de protection contre les piqûres d’abeille

Que cela soit un passe-temps ou un travail, élever des abeilles est une activité passionnante mais à risque. Le recours aux vêtements de protection est aujourd’hui systématique pour travailler avec les abeilles. Il est nécessaire de porter une combinaison d’apiculteur à la bonne taille car le moindre interstice suffit à abeille pour s’y infiltrer. Le vêtement doit couvrir toutes les parties du corps, les membres supérieurs et inférieurs. Il doit être serré au niveau des chevilles et des manches pour éviter le passage des abeilles.

Le tissu de la combinaison d’apiculteur doit être léger et souple pour faciliter les mouvements. Mais il doit aussi être assez résistant contre les risques de perforation à cause des matériaux et surtout des piqûres d’abeilles. Le mélange coton et polyester est le choix idéal pour le tissu car il est dur. Pour la couleur, le blanc ou la crème sont les plus conseillés car la clarté apaise les abeilles et permet que les abeilles ne confondent l’apiculteur avec des éléments de la nature comme les prédateurs qui sont de couleur sombre. Il existe certaines combinaisons qui sont pourvues de doublure pour une protection accrue contre les piqûres d’abeilles. Elle est surtout localisée au niveau des poignets, des chevilles, du genou et de la poitrine.

Autres équipements de protection pour l’apiculteur

Outre la combinaison d’apiculteur, d’autres équipements de protection existent comme le voile. Les voiles protègent la tête et le cou de l’apiculteur. Ils peuvent être utilisés pour des visites rapides et succinctes au rucher. Le voile est constitué dans un filet de maille sombre de couleur sombre pour faciliter la vue.

Ensuite, on a le chapeau qui accompagne ou non le voile et qui doit être du même tissu et de la même couleur que la combinaison d’apiculteur. On peut aussi échanger le voile contre une cagoule avec des armatures solides. Il existe plusieurs modèles selon les préférences de l’apiculteur.
Un chapeau qui maintient le voile éloigné du visage est essentiel pour plus de confort mais également pour éviter les piqures d’abeilles.

Les vareuses et pantalons peuvent constituer des alternatives au combinaisons d’apiculteurs. Très pratiques, les vareuses permettent de se vêtir et se dévêtir en un instant. Elles sont constituées d’un chapeau sur lequel est fixé un voile, et d’une veste à enfiler ou à fermer sur le devant.

Pour la protection des mains, les gants en cuir offrent souplesse et résistance, assurant à la fois à l’apiculteur une bonne liberté de ses mouvements ainsi qu’une protection contre les éventuelles piqûres d’abeilles. Il est conseillé de porter des paires de bonne taille également pour éviter d’avoir des espaces libres qui peuvent servir de chemin aux abeilles. Il existe des combinaisons qui sont pourvus d’élastique au niveau des poignets permettant un maintien plus performant des gants.

Enfin pour les chaussures, privilégiez les bottes ou chaussures montantes. L’essentiel est de bien serrer les pattes de la combinaison d’apiculteur avant de mettre les chaussures. Vous pouvez enfiler le pantalon à l’intérieur de la botte ou de la chaussure, ou bien les recouvrir.

La sélection Icko Apiculture