Grille à propolis et varroa

SKU GRILLE A PROPOLIS ET VARROA
Description

Cette grille à propolis en matière plastique vendue sous forme de rouleau est très efficace pour une production de propolis et mesurer la propagation du varroa.

Placée au sommet des cadres, les abeilles viendront combler les trous avec de la propolis.

Il suffit de retirer la grille pleine, la placer au congélateur jusqu'à ce qu'elle durcisse et récolter la propolis en tordant la grille.

Le rouleau permet de construire vos grilles de manière économique et adaptée au format de toutes vos ruches.

Cette grille peut également être utilisée pour mesurer la propagation du varroa dans votre ruche.

Placée au-dessus d'un cadre test enduit de graisse, elle empêche l'évacuation du varroa tout en protégeant les abeilles de la graisse.

  • Réf: GB061
    En stock
    Grille à propolis et varroa - le mètre linéaire
    6,50 €
    Qté
  • Réf: GB062
    En stock
    Grille à propolis et varroa - le rouleau de 25 m
    110,00 €
    Qté
Informations complémentaires

Pourquoi récolter la propolis ?

La propolis est récupérée sur les pattes arrières des abeilles sur les bourgeons et écorces de certains arbres.

Cette résine, dont les coloris oscillent du jaune au rouge, sert de colmatage combinée à de la cire pour isoler fissures et interstices de la ruche.

Elle sert également à embaumer les quelques intrus que les ouvrières ne peuvent évacuer de la ruche.

Grâce à cette pâte, l’atmosphère de la ruche est ainsi préservée des moisissures et agents pathogènes.

Une fois séparée des cires et résines, la propolis brute présente un actif intéressant pour l’homme. On ne peut l’extraire que en plongeant les morceaux isolés dans une solution alcoolique de qualité pharmaceutique. Le résultat obtenu s’appelle de la teinture mère.

Cette teinture est très utilisée en pharmacologie pour son action anti-microbienne, fongicide, anesthésiante, cicatrisante et anti-inflammatoire et ce notamment dans les domaines de l’oto-rhino-laryngite, en stomatologie, et en dermatologie.

Une colonie peut produire en moyenne entre 100 et 600g de propolis par an selon son environnement proche.

Pour récupérer la propolis et la transformer, on utilise des grilles ou des tapis. On ne prélève pas la propolis grattée à même le bois de la ruche, car elle s’imprègne sur le long terme d’impuretés.