Attire essaims Aristee le spray de 100 ml

SKU EC166
En période d'essaimage, le parfum d'Aristée permet d'attirer et diriger les essaims vagabonds vers le lieu préalablement préparé.
A base d'essences naturelles, ce spray s'applique sur les parois d'une ruche ou ruchette piège. Il est conseillé de placer quelques cadres. L'opération est à renouveler une fois par semaine.

La version en spray est à base d'huiles essentielles, sans gaz de propulsion pour un attire essaim plus naturel et plus économique. Les conditions d'utilisation sont les mêmes que pour la crème EC165.

Fabrication selon la recette des anciens Ets Montjovet.
Conditionnement : tube de 100 ml, soit 150 doses réalisées (1 dose = 1 ruchette) à raison de 5 sprays par dose.

En stock

8,50 €
7,66 € soit 10% d'économie 5
Voir les prix dégressifs par quantité
Vous cumulez 9 Points fidélité avec cet article
Possibilité de livraison sous 24h
Description
Vous avez l'instinct de chasseur-cueilleur et souhaitez peupler votre ruche à partir d'un essaim piégé dans la nature ?

1. Respecter d'abord des règles de savoir vivre avec les apiculteurs : évitez de placer vos pièges trop près des apiculteurs voisins.
2. Choisir de préférence un matériel ayant déjà contenu des abeilles, par exemple, une ruchette (5 cadres) : passer à la flamme le matériel permet de raviver les odeurs de propolis et de cire. Cela rend le piège bien plus attractif !
3. Frotter l'intérieur du piège avec une crème attractive : il est possible aussi d'utiliser des feuilles de citronnelle ou de mélisse afin d'y imprégner une agréable odeur pour les abeilles. L'ajout de 2 vieux cadres noircis accentuera davantage l'attraction du piège.
4. Placer le piège sur un support stable, à 1 ou 2 mètres du sol : cela attire la plupart du temps les essaims en mal de cavité. (A savoir que les essaims se réfugient de plus en plus dans les toitures, cheminées, entre les volets et fenêtres depuis que les vieux arbres creux disparaissent.)
5. Revenir à la nuit tombante, lorsque l'essaim d'abeilles est localisé dans le piège : en effet, les butineuses sont déjà rentrées, c'est alors le moment idéal pour déplacer l'essaim. Le lendemain, aux heures les plus chaudes, transvaser l'essaim dans la ruche.