Machine a désoperculer miel lame vibrante avec guidage du cadre

SKU JD135
La machine à lame vibrante est un appareil intermédiaire entre le couteau électrique et les machines semi-automatiques. La vibration de la lame associée à son chauffage procure un confort de travail appréciable.

Cette machine à désoperculer est pourvue d’une lame chauffée électriquement par une résistance commandée par un thermostat. La lame est mise en vibration par moyen d’un moto-réducteur électrique. Ce mouvement, associé au chauffage de la lame, assure un découpage parfait et rapide !

La structure portante est réalisée en épaisse tôle en acier (inox).

Cette machine accepte tout modèle de cadres.

En stock

1 290,00 €
Vous cumulez 1291 Points fidélité avec cet article
Possibilité de livraison sous 24h
Description
Les cadres de hausse sont retirés de la ruche lorsqu'ils sont operculés à au moins 80/90 % et peuvent être ensuite ramenés à la miellerie.

Travail en miellerie : de la désoperculation au conditionnement du miel

Tout d'abord, les cadres de miel peuvent être désoperculés. Cette phase consiste à libérer le miel en enlevant la fine couche de cire d'abeille (opercule) posée sur les alvéoles. Cela peut se faire manuellement à l'aide d'un couteau à désoperculer. Le geste s'effectue du bas vers le haut, sur les 2 côtés du cadre. Cette phase peut être également automatisée, dans ce cas, l'apiculteur s'équipe d'une chaîne d'extraction (par exemple, l’équipement Honey Gold).

Ensuite, les cadres désoperculés vont être positionnés dans l’extracteur et vont tourner autour d’un axe. C’est donc la force centrifuge qui va au fur et à mesure faire glisser le miel hors des cellules. En général, la vitesse de rotation doit s’effectuer progressivement.
Il existe des extracteurs radiaires où les cadres sont positionnés en forme d'étoile autour de l'axe et des extracteurs tangentiels où les cadres sont positionnés parallèlement à la cuve.
Le tangentiel est utilisé pour des miels épais réputés difficiles à l'extraction (colza, bruyère...). Le radiaire convient à la grande majorité des miellées et il est le modèle le plus utilisé.

A la suite de l'extraction, le miel est transvasé dans un contenant. Lors de l'étape de décantation, il est possible d'utiliser une passoire pour retenir les grosses impuretés. A l'aide d'un maturateur (une cuve en inox ou en plastique), au fil des heures les impuretés vont remonter à la surface par différence de densité. Le miel ayant une densité d'environ 1,4, est plus lourd et propulse les résidus à la surface. Cette phase peut durer jusqu'à 6 jours, cela dépendra de la quantité et de la qualité du miel.

Après le miel est filtré. Certains maturateurs contiennent un tamis mais vous pouvez adapter différents types de passoires en inox ou en nylon. Le miel passe dans la toile filtrante qui récupère des restes éventuels de résidus. Cette phase peut également se faire avant la décantation pour enlever la majorité des impuretés mais vous observerez que la décantation est encore nécessaire.

Enfin, le miel peut être conditionné. Il existe différents types d'emballage pour votre miel. Les plus utilisés sont les pots en verre et les pots en plastique d'un volume fréquent de 250 gr, 500 gr ou 1 kg. Sur le pot de miel doit figurer la mention « miel », le conditionneur avec son adresse complète, le poids net et la date limite d’utilisation.
Caractéristiques techniques
Plus d’information
Matière Inox